CHARLOTTE & ARDOINGT

45_17.jpg

— Je suis adjointe au Maire. Je marie fréquemment, surtout le samedi. Parfois j’en fais dix d’affilée ! Je reçois les mariés avant la cérémonie : c’est plus sympa. Les articles du Code Civil sont un peu secs. Le mariage civil est le premier acte d’une pièce que les amoureux vont jouer pour le reste de leur vie. J’estime qu’il faut mettre un peu de contenu… À l’Hôtel de ville, le mariage n’est valide que si les portes sont ouvertes, tout le monde peut y assister, tout le monde est invité, on peut même se marier sur l’esplanade, dehors, aux yeux de tous. C’est une vraie différence par rapport au mariage religieux. Le mariage civil est un acte fondateur, la reconnaissance de la cellule familiale, un engagement républicain sur le code civil qui date de la Révolution. Un choix d’une importance majeure. Un jour, j’ai marié une dame de quatre-vingt-un ans avec un homme de quatre-vingt-trois. Ils étaient veufs depuis dix ans. Voisins, ils s’étaient rencontrés en jardinant devant leur maison. Il n’y a pas d’âge pour se marier, l’essentiel, c’est la complicité !

© Gérard Uféras