NALAN & VEDAT

54_02.jpg

— Nous nous sommes rencontrés sur un site de rencontres turc, tout s’est fait en trois mois. Nous sommes enfants d’immigrés. On baigne dans deux cultures, française et turque. On prend le meilleur des deux. C’est une chance et une richesse.

— Nous avons nos coutumes. Par exemple, le prétendant boit un café où on a mis un peu de sel. Pour dire, ce ne sera pas si facile !

— Beaucoup perpétuent certaines traditions, parfois sans les comprendre.

— Et on aime danser. La danse est un grand plaisir collectif. Une transe. En Turquie, nous n’avons pas les mêmes danses d’une région à l’autre.

— Tout s’est fait très vite. Nous voulions nous retrouver au plus tôt sous le même toit.

— C’est vrai. On ne connaît une personne que lorsqu’on vit avec. Maintenant que nous sommes mariés, on apprend à se connaître. Il n’y a pas de surprise, c’est bien.

— En France nous n’avons jamais été dans le besoin. J’en suis reconnaissant à mes parents et à la France.

panerai replica watches www.toppanwatch.me

© Gérard Uféras